Une année en REP+ : Affliction...

Publié le par Loumánková

Alors que les relations avec la direction étaient de plus en plus tendues ces derniers jours, un nouveau fait grave a eu lieu au collège.

En plein cours, un élève a levé la main pour demander à sa professeure de venir l'aider pour un exercice. Elle s'approche et se rend compte au bout de quelques instants que l'élève en question venait de glisser son portable sous sa jupe, en mode vidéo.

Choquée, elle rédige un rapport, donne l'original à la direction et en met une copie en salle des professeurs afin que nous soyons tous informés de l'événement. Un conseil de discipline semble aller de soi.

Mais non. La Principale a menti à une autre collègue en disant avoir rencontré la prof concernée et inventant un changement de version des faits. Elle a donc clairement remis en question la parole de l'enseignante. D'autant plus qu'elle a eu l'audace de dire qu'aucune preuve n'a été trouvée sur le téléphone. Enfin, la prof principale de la classe a refusé que ce soit "son" élève qui paie les conflits actuels entre l'équipe enseignante et la direction.

Ce n'est qu'avec le soutien d'une vingtaine de professeurs et suite à de nombreux et houleux échanges avec la Principale que le conseil de discipline a été décidé. Ouf.

René Magritte, « L’ellipse », 1948

René Magritte, « L’ellipse », 1948

Commenter cet article