Une année en REP+ : sonnette d'alarme

Publié le par Loumánková

Cette semaine, nous avons reçu un appel à l'aide d'un collègue tirant la sonnette d'alarme quant à nos conditions de travail depuis la rentrée. J'ai voulu le retranscrire en partie ici car il est révélateur du mal-être généralisé du personnel dans ce collège :

"Bonjour à tous et toutes,

Je constate très douloureusement que ce début d'année est particulièrement corsé et difficile. Les couloirs sont le théâtre d'un n'importe quoi et d'une agitation quasi perpétuelle dans les interclasses. Je ne parle pas des premiers rendus écrits (1/4 sont des copies blanches). 

Je tenais à faire part d'un ressenti à tout le personnel du collège pour savoir si j'étais le seul à vivre si difficilement cette rentrée ou si d'autres collègues vivaient les choses aussi mal que moi. Il est peut être temps déjà de se réunir pour en parler pour ceux et celles qui le souhaitent.

Beaucoup de nos élèves sont très faibles, malpolis ou fainéants quand ce n'est pas les trois à la fois... et de plus en plus... C'est  un constat juste et lucide. Alors, qu'allons nous faire si dès septembre nous subissons autant d'élèves qui n'ont pas leur place ici et qui ne vont qu'être encore plus insupportables au fil de l'année... des élèves de 3ème1 ou 3ème3 ou 5ème3 ou... la liste est interminable !

Cette discussion est ouverte....

Passez sinon une bonne journée ou du moins, passez déjà la journée."

Tout le monde a répondu en allant dans son sens. Il a été prévu qu'on se réunisse mais avec toujours cette même question qui nous hante : "quelles solutions proposer ou attendre ?"

Photographie de Robert Doisneau

Photographie de Robert Doisneau

Commenter cet article